• eddyfougier

14 personnalités inspirantes

Dernière mise à jour : 23 juin




Il est beaucoup question de personnalités inspirantes depuis quelques temps, a fortiori dans une période très troublée où l’on manque cruellement de repères et à une époque où les individus les plus puissants, les plus connus, les plus riches, les plus influents ou les plus adulés sont souvent loin d’être des exemples dont on peut s’inspirer.


L’Observatoire du Positif diffuse de façon quotidienne des informations positives sur son compte twitter où l’on peut retrouver de nombreuses personnalités remarquables. Nous en avons retenu quatorze, qui sont des sources d’inspiration par leur courage, leur détermination, leur sagesse, leur optimisme, leur bienveillance, leur inventivité, leur créativité ou leur capacité de travail.



(1) Philippe CROIZON


Philippe Croizon a été amputé de ses bras et de ses jambes suite à un accident en 1994. Il a néanmoins réussi à surmonter ce drame personnel pour réaliser des exploits sportifs que même la plupart des valides ne peuvent pas ou n’envisagent même pas de réaliser. Il est notamment connu pour avoir traversé la Manche à la nage en 2010, pour avoir relié les cinq continents à la nage en 2012 et pour avoir piloté sur le rallye Dakar en 2017. Il participera à une course du championnat du monde Dakar 2024 avec le premier véhicule hydrogène engagé dans une telle course.


Il est donc devenu le grand symbole du courage, de l’audace et de l’optimisme. Il le raconte lui-même de la manière suivante sur son site internet : "Je suis mort le 5 mars 1994 ! J'affirme que ma vie s'est arrêtée ce jour-là. Puis une autre a commencé... J'ai puisé, je ne sais où, une force surhumaine qui m'a permis de me maintenir en vie. Ce que j'ai vécu après mon accident n'était que du bonus malgré le coma, les amputations, la rééducation, le désespoir... Mais, à mon réveil, lorsque je me suis découvert sans bras ni jambes, j'ai supplié la mort de venir me chercher. Une fois dépassée cette plongée en enfer, la vie renaît".

Pour Philippe Croizon, il faut oser, tenter sa chance, ne pas vivre avec des regrets, ne pas hésiter à demander un coup de main (car c’est un moment de partage, pas un déshonneur). Lui qui incarne par excellence le dépassement de soi cite souvent Mark Twain : "ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait". La devise sur son site est d’ailleurs "Tout est possible !".




(2) Alexandre JOLLIEN


La seconde personnalité inspirante est l’écrivain et philosophe suisse Alexandre Jollien, connu à la fois pour son destin exceptionnel et pour sa grande sagesse.


A la naissance il est, en effet, étranglé par le cordon ombilical. Il parvient à survivre, mais est atteint d’athétose. Il a donc beaucoup de difficultés à contrôler les mouvements de son corps. C’est ainsi seulement à l’âge de 8 ans qu’il apprend à marcher. Il est placé dans une institution spécialisée pour personnes handicapées de l’âge de 3 ans jusqu’à ses 20 ans.


C’est à l’âge de 14 ans que la découverte de la philosophie va bouleverser sa vie. Il entreprend des études supérieures en philosophie, rencontre au cours de ses études celle qui deviendra son épouse et la mère de ses trois enfants. Aujourd’hui, il est l’auteur de best-sellers et il délivre ses "leçons de vie" lors de conférences qui sont extrêmement suivies. Il raconte son étonnant parcours dans cette vidéo très émouvante.




(3) Malala YOUSAFZAI


Malala Yousafzai est connue dans le monde entier pour son combat en faveur de l’accès des enfants à l’éducation, et tout particulièrement des petites filles.


Elle est née au Pakistan dans une région, la vallée de Swat, qui passe sous le contrôle des Talibans en 2009. La jeune Malala, dont le père dirige plusieurs écoles privées, tient alors un journal, sous la forme d’un blog sous un pseudonyme sur le site en ourdou de la BBC, sur la vie quotidienne d’une écolière dans un contexte où les Talibans interdisent la scolarisation des filles et détruisent même des écoles de filles (ce fut d’ailleurs le cas de l’école que fréquentait Malala elle-même).


A partir de ce moment-là, elle va vivre sous leur menace. En octobre 2012, elle est d’ailleurs victime d’une tentative d’assassinat de la part des Talibans dans un bus scolaire alors qu’elle rentrait de l’école. Elle n’a que quinze ans. Elle est touchée à la tête, mais elle va survivre à ses blessures. Elle sera soignée en Grande-Bretagne où elle s’est réfugiée car une fatwa a été lancée contre elle.

Elle s’exprimera devant les Nations unies alors qu’elle n’a que 16 ans pour défendre l’égalité des droits à l’éducation pour les filles dans le monde. Elle y déclare notamment que "les extrémistes ont peur des livres et des stylos. Le pouvoir de l’éducation les effraie". Avec son père, elle crée en 2013 le Fonds Malala pour défendre le droit des filles à l’éducation. Malala obtient le prix Nobel de la paix en 2014 pour "sa lutte contre la répression des enfants" et pour "le droit de tous les enfants à l’éducation". Elle est à ce jour la plus jeune lauréate de ce prix particulièrement prestigieux. La dotation financière du prix Nobel lui a permis de créer une école dans sa ville natale au Pakistan. En 2017, elle a été nommée Messagère de la paix par le Secrétaire général de l’ONU pour sensibiliser l’opinion publique sur l’importance de l’éducation des filles.




(4) Nadia MURAD


Nadia Murad est née en Irak dans une famille pauvre de la communauté yézidie, une minorité non musulmane appartenant au peuple kurde qui fait très souvent l’objet de discriminations et de persécutions au Moyen-Orient. Lorsque Daech prend le contrôle d’une partie de l’Irak en 2014, le groupe estime que les Yézidis sont des adorateurs du Diable qui doivent être exterminés.

Alors qu’elle est âgée de 21 ans, Nadia Murad est alors capturée par Daech avec d’autres jeunes femmes et réduite pendant onze mois à la condition d’esclave sexuelle. Elle assiste aux meurtres de six de ses frères. Elle est elle-même régulièrement battue, violée et menacée de mort. Elle parvient cependant à s’échapper pour finir par se réfugier en Allemagne où elle rejoint l’une de ses sœurs.


Elle décide alors de témoigner sur ce qu’elle et les autres membres de sa communauté ont vécu, de se battre pour que les crimes commis par Daech soient reconnus et jugés et pour la défense des droits des minorités ethniques et religieuses marginalisées en étant notamment soutenue par l’avocate de défense des droits de l’homme, Amal Clooney.


En 2016, Nadia Murad est nommée Ambassadrice de bonne volonté pour la dignité des survivants de la traite des êtres humains. Elle obtient le prix Nobel de la paix en 2018 pour "ses efforts pour mettre fin au recours à la violence sexuelle comme arme de guerre".




(5) Ozlem TURECI et Ugur SAHIN


Ozlem Tureci et Ugur Sahin sont un couple de scientifiques allemands qui sont les co-fondateurs de la société allemande de biotechnologie BioNTech, à l’origine du principal vaccin contre la Covid-19, le vaccin Pfizer-BioNTech (BNT 162b2). Dans la presse, ils ont d’ailleurs été surnommés les "Curie du Covid".


Tout commence en janvier 2020. Ugur Sahin voit bien, en faisant des projections, que l’épidémie de Covid-19 ne se limitera pas à la Chine et qu’il y a même de très fortes probabilités qu’elle se soit déjà propagée au reste du monde. Il se dit alors que la technologie d’ARN Messager développée par BioNTech, qui avait été testée sur de très nombreux patients cancéreux dans le cadre d’essais clinique, pourrait servir à déclencher une réponse immunitaire contre ce nouveau virus. Il présente son projet à son équipe qui formule alors de nombreuses d’objections. Il réussit cependant à les convaincre en leur répondant : "Vous avez raison. Mais là, il va falloir changer d’approche".


Et ce fut le projet "light speed" qui avait deux grands objectifs : (1) concevoir un vaccin efficace et sûr en un temps record, et ensuite (2) le rendre disponible dans le monde entier. Ils travaillent 24h/24 pour "réussir l’impossible". Le 9 novembre 2020, les résultats des essais clinique montrent une efficacité de 95% du vaccin. Il est le premier vaccin à recevoir l’approbation de l’Agence européenne des médicaments.


Pour BioNTech, le succès de cette nouvelle technologie devrait donner "un coup d’accélérateur [aux] recherches sur l’immunothérapie contre le cancer". Le laboratoire allemand "travaille déjà à des vaccins contre la tuberculose ou le VIH" et à un "Projet de vaccin contre le paludisme".




(6) La famille ZAPP


Au départ, c’est l’histoire d’un jeune couple argentin parti pour un road trip de 6 mois. En fait, il a effectué un périple pendant… 22 ans. Cette aventure s’est achevée au début de l’année 2022. Entretemps, quatre enfants sont nés.


Les Zapp ont traversé pas moins de 102 pays et parcouru au total 362 000 km. Petite singularité, ils ont effectué ce tour du monde à bord d’une vieille voiture de 1928. Et surtout ils sont revenus de leur périple avec une belle image de l’humanité. Ils ont dormi chez l’habitant, dans plus de 2000 foyers à travers le monde. Ils ont visité le monde, mais surtout, d’après eux, "ce que nous avons découvert, ce sont les gens" : "On n'aurait jamais imaginé que les gens puissent être si beaux dans le monde. Cette humanité dans laquelle nous vivons est incroyable" (Candelaria Zapp). Ils ont écrit trois livres pour raconter leur aventure assez unique, livres qui leur ont permis de financer en partie leur voyage.




(7) Marie et Corentin


Marie et Corentin sont partis eux aussi faire le tour du monde en 2018, mais pour des raisons plus dramatiques, avant qu'elle ne perde la vue et l'audition parce qu'atteinte du syndrome de Usher. Or, ils ont décidé de faire de leur aventure un nouveau mode de vie.


Ils ont déjà parcouru 89 000 kilomètres. Marie ne veut pas avoir de regret si elle devient totalement aveugle : "j’aurai emmagasiné beaucoup de souvenirs visuels. Je ne me sentira pas frustrée". Marie et Corentin ont créé l’association Sourires autour du monde pour sensibiliser au handicap et notamment au syndrome de Usher et mener des opérations sociales et humanitaires en partenariat avec des opticiens.



(8) Christophe BICHET


Christophe Bichet est lui aussi un grand symbole de résilience au sens défini par Manciaux, Vanistendael, Lecomte et Cyrulnik ("La résilience : état des lieux", Cahiers Médico-sociaux, 2001, pp. 13-20), à savoir la "capacité d’une personne ou d’un groupe à se développer bien, à continuer à se projeter dans l’avenir en dépit d’événements déstabilisants, de conditions de vie difficiles, de traumatismes parfois sévères".


Comme Christophe Bichet le dit sur son site internet, sa vie est, en effet, "un feuilleton". A l’âge de 4 ans, on lui diagnostique la maladie de Fanconi, une insuffisance de la moelle osseuse, avec une espérance de vie estimée alors par les médecins à 15 ans. Il subit une greffe de moelle osseuse lorsqu’il a 10 ans avec des chances de survie de l’ordre de 1 sur 4. Ensuite, il a dû lutter contre pas moins de quatre cancers.


Il découvre néanmoins l’escalade lorsqu’il a 6 ans et cela va totalement changer sa vie plus que compliquée. Il est diplômé d’Etat moniteur-formateur d’escalade et de canyoning et devient l’un des meilleurs grimpeurs de France. Il est également hypnothérapeute, coach de vie et conférencier.



(9) Oksana MASTERS


Oksana Masters est un autre grand symbole de destin hors du commun et de résilience au sens fort du terme.

Elle naît en Ukraine soviétique sous le nom d’Oksana Alexandrovna Bondarchuk avec de nombreuses malformations physiques, sans doute liées aux retombées radioactives de l’accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl qui s'était produit trois ans auparavant. Elle naît avec une hémimélie tibiale (sans tibias avec une jambe plus courte que l’autre), cinq doigts palmés sans pouces, six orteils à chaque pied, et un seul rein. Elle est abandonnée à la naissance par ses parents biologiques. Jusqu’à l’âge de 7 ans, elle passe d’orphelinat en orphelinat où elle ne mange pas toujours à sa faim et où elle est régulièrement victime de viols. Elle a la chance d'être ensuite adoptée par une femme américaine célibataire, Gay Masters. C'est ce qui va totalement changer sa vie.


Une fois aux Etats-Unis, elle apprend l’anglais en trois mois, puis elle subit plusieurs opérations pour se faire amputer des deux jambes (la première à l'âge de 9 ans, puis la seconde à 14 ans) et de reconstruction de ses deux mains. Elle se met au sport à l’âge de 13 ans où elle va rapidement exceller malgré son handicap, d’abord en aviron, puis en ski.


Elle est devenue une athlète exceptionnelle puisqu'elle a obtenu au total 17 médailles aux jeux paralympiques, tant aux Jeux d’été qu’aux Jeux d’hiver, en ski cross-country, en ski de fond, en biathlon, en cyclisme, en aviron... Elle est l’athlète paralympique américaine la plus titrée et la paralympienne d’hiver la plus titrée de l’histoire. Elle est devenue un véritable modèle pour les enfants souffrant de malformations.




(10) Ellen JOHNSON SIRLEAF


Ellen Johnson Sirleaf est une femme exceptionnelle qui a marqué l’histoire de son pays, le Liberia, et celle des femmes sur son continent, l’Afrique.


Elle a été, en effet, la première femme à gagner une élection présidentielle démocratique en Afrique (en 2005) et à être cheffe d’Etat, après avoir été ministre des Finances à deux reprises. Elle a été réélue en 2011, avant que l’ancien footballeur George Weah ne lui succède à la présidence du Liberia.


Durant ses deux mandats, elle a joué un rôle décisif dans la consolidation de la paix et de la démocratie dans son pays, alors que celui-ci a été marqué par une longue et violente guerre civile, qui s’est déroulée de 1989 à 2003 et qui a fait plus de 250 000 morts, et a été aussi fragilisé par l’épidémie d’Ebola en 2013.


Ellen Johnson Sirleaf a été lauréate du prix Nobel de la paix en 2011 pour ses "efforts non-violents pour promouvoir la paix et sa lutte en faveur des droits des femmes".




(11) Nicolas CHABANNE


Nicolas Chabanne est à l’origine de deux initiatives particulièrement remarquables. La première est celle du collectif des "Gueules cassées", une initiative qui a remporté un vif succès en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire. Le collectif a été créé en 2012 par un groupe de producteurs de fruits et légumes et de consommateurs français. Il s’agit de la "première marque mondiale antigaspi". Le principe est très simple : les produits qui ont le logo "Les Gueules cassées" et qui n’étaient pas conformes auparavant aux standards de la grande distribution et du goût des consommateurs, sont commercialisés à un prix réduit par rapport aux produits "calibrés". Cette initiative a été exportée dans plus de 25 pays.


Mais Nicolas Chabanne est également le co-fondateur en 2016 avec Laurent Pasquier de C’est qui le patron ?!, la désormais célèbre "Marque du consommateur". Tout a commencé avec une brique de lait demi-écrémée qui est devenue fin 2021 la brique de lait la plus vendue en France. Cela signifie que "pour la première fois dans l’histoire du monde agroalimentaire, un produit équitable devient le produit le plus vendu de sa catégorie". Là aussi, le principe est simple : les consommateurs définissent, en répondant à un questionnaire en ligne, quels sont les critères et les ingrédients qu’ils souhaitent pour tel ou tel produit alimentaire. L’association se charge ensuite de trouver des producteurs et des distributeurs qui vont respecter le cahier des charges définis par les consommateurs. Cela permet aux producteurs d’avoir une rémunération stable avec une rémunération au "juste prix", un prix minimum garanti ne fluctuant pas en fonction de l’évolution du marché et des contrats de 3 ans. En outre, C’est qui le patron ?! a créé en 2020, pendant la crise sanitaire, un Fonds de solidarité des consommateurs et citoyens pour venir en soutien aux personnes en difficultés, en l’occurrence au personnel soignant et aux agriculteurs.


Aujourd’hui, C’est qui le patron ?!, c’est plus d’une trentaine de produits alimentaires créés par les consommateurs pour soutenir les producteurs, près de 360 millions de produits vendus et un concept qui s’est diffusé dans une dizaine de pays.




(12) Bertrand PICCARD


Bertrand Piccard est à la fois explorateur, médecin-psychiatre et engagé dans la protection de l’environnement. Il est le premier à avoir réalisé un tour du monde en ballon sans escale et en avion solaire sans carburant (Solar Impulse).


Il est également connu pour défendre une vision "réaliste" de l’écologie en étant notamment à l’origine de l’initiative "1000+ solutions" de la Fondation Solar Impulse, qui a permis d’identifier plus de 1 400 "solutions efficients pour protéger l’environnement de façon rentable". Son credo est, en effet, qu’"aujourd’hui, il existe des milliers de solutions susceptibles de stimuler la croissance économique tout en préservant la nature. Il est possible aujourd’hui de concilier écologie et économie". Bertrand Piccard est également ambassadeur des Nations unies pour l’environnement et conseiller spécial auprès de la Commission européenne.




(13) Emma ROUVET et Hugues DE ROSNY


Emma Rouvet et Hugues de Rosny sont deux étudiants de Sciences Po Paris, qui ont créé "Le Média Positif", ce flux d’informations positives publiées quotidiennement sur Twitter, Facebook, Instagram, TikTok, LinkedIn ou YouTube. Ils ont également créé un site internet et présentent aussi un "JT positif".


C’est pendant le confinement qu’ils ont décidé de créer "Le Média Positif" : "Tous les jours, on voyait défiler les mauvaises nouvelles, on était pris dans une bulle de négativité. C’était compliqué. C’est comme ça qu’on a eu l’idée de créer un projet positif pour redonner le sourire aux gens" (Emma Rouvet). Ils consacrent trois heures par jour à rechercher des sujets positifs. Ils publient environ 10 tweets par jour, un post sur Facebook, etc. principalement sur l’environnement, la société et la culture. Et c’est un immense succès puisqu’ils viennent passer le cap du million de personnes qui les suivent sur leurs différents réseaux sociaux.


Emma Rouvet et Hugues de Rosny ne cultivent pas nécessairement la pensée positive. Ils sont plutôt dans une logique solutionniste en publiant "Des nouvelles qui, à l’origine, ne sont pas forcément bonnes ou mauvaises. Mais, quand on creuse un peu et qu’on voit qu’une solution est proposée, là on rentre dans le positif" (Emma Rouvet). "On sait que la vie n’est pas forcément rose, on sait qu’on n’est pas dans un monde de bisounours. Mais on sait en revanche que derrière chaque problème il y a une solution…" (Hugues de Rosny).


Interview d’Emma Rouvet et d’Hugues de Rosny



(14) Elodie BELNOUE et Claude GRISON


Enfin, qui mieux pour clôturer cette liste de personnes inspirantes que les principaux inventeurs et innovateurs français à qui Le Point a consacré un numéro récemment parce qu’ils "façonnent notre avenir". L’hebdomadaire en a identifié pas moins de 300 dans les domaines de la science des matériaux, de l’intelligence artificielle, des biotechnologies, de la blockchain, de la robotique, de la mécanique, des neurosciences, de l’énergie, des transports ou de l’alimentation.


On peut plus particulièrement mentionner dans cette catégorie l’immunologiste Elodie Belnoue et la chimiste Claude Grison qui figurent parmi les lauréats du prix de l’inventeur européen 2022 décerné par l’Office européen des brevets. La première est à l'origine d'une plateforme pour fabriquer des vaccins contre le cancer, tandis que la seconde est à l'origine d'une méthode de décontamination par des plantes des sols pollués.



322 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout