top of page
  • Photo du rédacteureddyfougier

Les chroniques du positif : Par beaucoup d’aspects, le monde va bien mieux



Dans le brouhaha ambiant lié en particulier à la guerre en Ukraine, aux craintes de troisième guerre mondiale, à l’impact de plus en plus tangible du dérèglement climatique, à la question devenue obsédante de l’inflation et du pouvoir d’achat ou aux soubresauts politiques franco-français, on oublie trop facilement qu’il y a aussi un certain nombre d’évolutions structurelles qui semblent plutôt aller dans le bon sens. L’Observatoire du Positif en a recensé ici une vingtaine dans l’actualité récente.


Ainsi que l’affirme Max Roser, chercheur à l’université d’Oxford et fondateur du site Our world in data, "le monde est horrible, le monde va bien mieux, le monde peut aller encore mieux". C’est aussi le credo de L’Observatoire du Positif qui entend, lui aussi, partir de la réalité ("le monde est horrible"), voir ce qui a progressé ("le monde va bien mieux") et envisager ce qui peut être encore amélioré ("le monde peut aller encore mieux"), notamment grâce à diverses solutions et initiatives.



Santé - Espérance de vie


(1) L’humanité a gagné en espérance de vie grâce aux toilettes. Si l’on se base sur les données fournies par l’association Global Giving, on peut voir qu’en l'espace de deux siècles, ce gain s’est élevé à 20 ans. L’accès à des sanitaires tend, en effet, à réduire le risque de malnutrition et de maladie, notamment pour les femmes et les enfants. Mais n’oublions pas pour autant que 40% de la population mondiale, soit plus de 4,2 milliards de personnes, n’a toujours pas accès à des toilettes avec un système d’assainissement et que les maladies diarrhéiques restent la seconde cause de décès dans le monde chez les enfants de moins de 5 ans.


(2) Julien Damon rappelle également, dans son ouvrage Toilettes publiques. Essai sur les commodités urbaines paru en 2023 aux Presses de Sciences Po, que de grands progrès ont été réalisés en la matière ces dernières décennies. En 2000, 1,3 milliard de personnes dans le monde étaient contraintes de déféquer en plein air. Elles sont 500 millions aujourd’hui, notamment suite aux efforts réalisés par des pays comme la Chine et l’Inde.


(3) La chute de la mortalité infantile dans le monde ces dernières décennies est l'un des grands symptômes de l'amélioration de l'état de santé moyen sur la planète. Les chances qu'un nouveau-né survive sont ainsi passées en moyenne de 50% à 96% dans le monde (données Our world in data).


(4) D’après un rapport publié au début de l’année 2023 par différentes agences onusiennes, dont l’UNICEF, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans a baissé de 59% depuis 1990 et de 50% depuis 2000. 5 millions d’enfants sont néanmoins décédés en 2021 avant d’avoir atteint leur cinquième année.


(5) D'après le Carter Center, la dracunculose, une maladie parasitaire causée par un ver parasite, est "en passe de devenir la deuxième maladie humaine de l'histoire à être éradiquée, après la variole, et la première [à l'être] sans médicament ni vaccin". Il y a eu seulement 13 cas dans le monde en 2022.


(6) Un rapport récent de l'American Cancer Society indique que le nombre de personnes décédées d’un cancer aux Etats-Unis a baissé de 33% en l’espace de 30 ans (1991-2021). Les facteurs explicatifs sont la vaccination (contre le papillonavirus), de meilleurs traitements et le moindre nombre de fumeurs.


(7) De même, d'après une étude parue dans la revue Annals of Oncology, le taux de mortalité par cancer au sein de l’Union européenne a baissé de 6,5% chez les hommes et de 3,7% chez les femmes entre 2018 et 2023. Au total, près de 5,9 millions de décès par cancer ont pu ainsi être évités sur la période 1989-2023.


(8) Au cours des deux dernières décennies, les efforts mondiaux de prévention ont contribué à réduire le nombre de décès par suicide d'un tiers (source Wired). Le suicide est la principale cause de décès prématurés par mort violente dans le monde.


(9) Selon la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) du ministère de la Santé, l’espérance de vie "en bonne santé" a sensiblement augmenté en France depuis 2008. Elle a augmenté de 2 ans et 8 mois pour les hommes et de 2 ans et 7 mois pour les femmes.


(10) Enfin, d'après l'INSEE, aujourd'hui, il y a près de 30 fois plus de centenaires en France que dans les années 1960-1975. En outre, les Français ont plus de chances de devenir centenaires que le reste des Européens. Les 100 ans et + sont 30 000 en France, un chiffre élevé par rapport à nos voisins.



Pauvreté


(11) La pauvreté dans le monde a globalement baissé de façon spectaculaire ces dernières décennies. D’après des données de la Banque mondiale divulguées en 2023, le taux de pauvreté extrême (population vivant avec moins de 2,15 dollars par jour) est ainsi passé de 37,9% de la population mondiale en 1990 à 8,5% en 2019 (soit avant la crise sanitaire). Cette baisse a été particulièrement impressionnante en Asie de l’Est – de 65,8% en 1990, taux alors le plus élevé dans le monde, à 1,2% en 2019 – et en Asie du Sud – de 49,8% en 1990 à 8,6% en 2019. Il en est de même pour le taux de pauvreté (population vivant avec moins de 3,65 dollars par jour) : 56,4% de la population mondiale en 1990, 23,6% en 2019. La Banque mondiale indique à ce propos qu’"Après l'augmentation des inégalités mondiales pendant la majeure partie des XIXe et XXe siècles, le monde a connu trois décennies de réduction de l'écart de revenu entre les citoyens du monde, les économies les plus pauvres ayant connu une croissance plus rapide que les plus riches". Cette tendance semble s’être malheureusement inversée avec la crise de la Covid-19.


(12) Un rapport du Center for Global Development (CGD) indique néanmoins que, malgré la crise sanitaire et l'émergence possible de nouveaux obstacles, la pauvreté extrême dans le monde pourrait être éradiquée d'ici à 2050.


(13) Le nombre de travailleurs vivant dans l'extrême pauvreté dans le monde a énormément baissé ces 20 dernières années, passant de 808 millions en 1991 à 224 millions en 2021 (source Visual Capitalist).



Femmes


(14) Les mutilations génitales féminines sont un véritable fléau en Afrique, mais un article du Monde indique malgré tout que le risque d’y être exposée a été divisé par 3 en 20 ans et que, désormais, la majorité des hommes se déclare opposés à ces pratiques.


(15) D'après l'UNICEF, le mariage des enfants décline dans le monde. Aujourd’hui, 19% des jeunes femmes âgées de 20 à 24 ans sont mariées avant l'âge de 18 ans. Elles étaient 25% dans ce cas il y a 20 ans. Cette baisse est notamment perceptible en Inde.


(16) Le Monde rapporte que, depuis quelques années, les femmes saoudiennes ont gagné de nombreuses libertés et les mentalités ont évolué dans le pays avec une mixité dans les lieux publics, et l’autorisation pour elles d’étudier, de conduire, de voyager et de travailler sans la validation d’un tuteur.


(17) Le rapport "Gender Equality Index 2022" publié par l'European Institute for Gender Equality (EIGE) montre que, globalement, des progrès ont été enregistrés en Europe depuis 2010 en matière d'égalité des sexes.



Démocratie


(18) Les résultats d'une étude récente, qui a consisté à analyser les données de plus de 160 pays sur une période de 30 ans, tendent à remettre en cause l'idée d'un déclin démocratique généralisé dans le monde.


(19) D’ailleurs, d’après une étude du Tony Blair Institute for Global Change publiée début 2023, le nombre de personnes vivant sous un régime populiste a diminué de 800 millions en 2 ans, suite aux défaites de leaders populistes, en particulier en Amérique latine.


(20) De son côté, si le "Global State of Democracy Report 2022" note un déclin de la démocratie dans le monde ces dernières années, il indique aussi que "Les pays autoritaires et les systèmes de gouvernement alternatifs n'ont pas surpassé leurs pairs démocratiques".


(21) Ce rapport met, par ailleurs, en exergue différentes initiatives démocratiques intéressantes comme les assemblées citoyennes en Europe qui tendent à se multiplier ces dernières années. L'OCDE en a dressé une liste très impressionnante sur cette page.


(22) Enfin, la dernière édition du "Democracy Perception Index" (DPI), qui est la plus grande enquête annuelle sur la démocratie, montre que l'aspiration à la démocratie est toujours très importante dans le monde et que celle-ci s’est même renforcée ces dernières années. 84% des personnes interrogées dans 53 pays estiment ainsi qu’il est important d’avoir une démocratie dans son pays.



Bienveillance humaine


(23) Le rapport sur le bonheur dans le monde (World Happiness Report 2023) publié récemment montre que l'aide, les dons et le bénévolat ont augmenté dans le monde en 2020, qu'ils ont atteint des niveaux records en 2021 et qu'ils ont été encore élevés en 2022.


(24) Enfin, une étude internationale menée sur les cinq continents montre que les humains, quelles que soient les cultures, s'entraident pour de petites choses en moyenne à peu près toutes les 2 secondes et qu’ils acceptent les appels à l'aide plus souvent qu'ils ne les rejettent. Les résultats de cette étude semblent confirmer la théorie de l’altruisme réciproque.


110 vues0 commentaire

Comments


bottom of page